Ateliers d’initiation

3 ateliers de pratiques sont proposés sur le temps du festival, simplement pour découvrir le plaisir de raconter ou pour se perfectionner aussi ! C’est le bon endroit pour tenter, oser, explorer, se laisser aller.
Ces ateliers s’adressent à tous : parents, grands-parents, conteurs amateurs, bénévoles d’association, professionnels de la lecture publique, passionnés…

 

 

Découvrez les 3 ateliers programmés cette année3 ATELIERS CONTE – GRANDE MAREE 2019

ATELIER N°1
ANNUKKA NYYSSÖNEN
Première initiation à l’art de conter

Comment prend-t-on la parole sur scène pour raconter des histoires ?
Qu’est-ce qu’on fait de son corps ?
Comment éviter d’être paralysé par le trac ?
Comment oser lâcher le livre et donner vie aux contes ?

Cet atelier vous propose, le temps d’un après-midi, d’apprivoiser la prise de parole contée.

Au programme :

* Des jeux collectifs d’échauffement et d’improvisation pour délier les langues et l’imaginaire
* Des échanges autour de la pratique de la scène
* Initiation au « donner à voir » des images dans les histoires.

Programme non exhaustif, donné à titre indicatif. Le contenu évoluera avec le groupe sur le moment…

ATELIER N°2 :
JACQUES COMBE
(RE)Découvrir l’art de conter

Conter est un paradoxe. Si le conte est universel il ne peut se transmettre que par une parole personnelle.

Ce que nous donnons à vivre en contant, c’est ce que nous vivons nous-mêmes au moment de conter. Nous nous approprions intimement le récit, nous le nourrissons de notre propre imaginaire, nous l’habillons de nos propres images, de nos propres mots, nous le vivons dans notre corps, nous le faisons vibrer par notre voix et notre souffle.

Ce stage a pour objectif de :

*  Développer son expression orale et corporelle ainsi que son imaginaire
*  créer son chemin personnel dans un récit et y mettre sa propre parole…
*  Apprendre à raconter de manière « vivante » et avec une présence tranquille.

Il y aura des exercices d’improvisation, un travail corporel et rythmique.

Important : Il sera demandé aux stagiaires de présenter un conte de max. 5 min.

Sources possibles : « Les contes Zen » (diverses éditions existent) / « Le Cercle des menteurs » aux éditions POCKET n°10567 de J. Claude Carrière / « Contes philosophiques du monde entier » Pocket n° 13963 de J. Claude Carrière la collection / «365 contes… » de Muriel Bloch.

Prévoir des vêtements souples pour bouger.

ATELIER N°3
CATHERINE PIERLOZ
L’histoire entre en scène en même temps que le conteur !

Lors de ces quelques heures d’atelier conte je voudrais expérimenter avec les stagiaires tout ce qui se joue au moment de l’entrée en scène.

C’est un moment de grande fragilité et d’importance capitale : on s’y situe à l’intersection parfaite entre soi (tel qu’on est à ce moment-là), son conte (dont le chemin se profile déjà en arrière-plan), et le public (quelle vibration particulière dégage-t-il ?).

En fonction de ce qu’on vient raconter, notre présence est modifiée. On raconte dès qu’on apparaît sur scène. Nous nous éprouverons dans des mises en contexte. Nous prendrons conscience de tout ce qui émane du conte alors qu’il est encore silencieux. Nous trouverons en nous des ressources pour « entrer en danse » avec le public. Pour que cet atelier soit profitable au maximum, il est nécessaire que les stagiaires viennent avec un conte déjà inscrit à leur répertoire ou un conte suffisamment mûri et rêvé.

S’INSCRIRE AUX ATELIERS D’INITIATION :