À la Une

Festival GRANDE MARÉE 2020

ANNULÉ

Ce n’est plus une surprise pour personne. L’édition 2020 du festival « Grande Marée » est annulée.

Le cœur est lourd.

Après l’annulation début avril du festival « Petite Marée ». Décidément, l’histoire se répète…

Mais voilà…

Nous voulons remercier tous les partenaires qui ont choisi de tenter l’aventure, vous qui, avec nous, y avez cru jusqu’au bout. Qui avez choisi de militer pour la culture. On reviendra vite. On ne lâche rien. Un immense merci à vous !

Une très grosse pensée aux artistes que nous ne laissons pas tomber et qui se sont investis à nos côtés dans cette histoire à mille mains, aux intermittents, aux bénévoles qui se sont mobilisés et grâce auxquels le festival vit.

Merci au public qui nous accompagne depuis plus de 20 ans. Aux amis, aux festivals d’ici et de là… Vos appels, vos petits mots ont réchauffé nos cœurs et notre envie de revenir vite !

On vous tient au courant pour les séances de décembre. Si jamais, un miracle…

On reviendra aussi vers vous pour vous proposer quelques temps contés dès que le temps le permettra.

D’ici là, prenez soin de vous, à très vite !

L’équipe de l’adao.

Contes et récits #22

du 20 novembre au 5 décembre

Avec :

Sabrina Chézeau, Pierre Desvigne, Matthieu Epp, Clara Guenoun, Carole Joffrin, Elodie Mora, Hélène Palardy, Myriam Pellicane, Catalina Pineda, Luigi Rignanèse, Matao Rollo, Sophie Verdier, Jean-Marc Derouen, Alice Duffaud & la Cie Felmur.

Et voici le programme détaillé à télécharger : Programme-Grande-Maree-2020

En partenariat avec l’abbaye de Daoulas

CATALINA PINEDA
Contes du soleil et de la lune • Contes de la forêt amazonienne
Au commencement du temps, il n’y avait pas de lumière. Puis, certains des animaux ont réussi à résoudre le problème et la lumière fut avec le jour, mais la nuit, la nuit avait disparue. (p.16)

Tout public – à partir de 6 ans
Rendez-vous salle Kernéis – 29460 Daoulas / Sur réservation au 02 98 25 84 39

Rencontres

Des instants de rencontre et de partage dans le prolongement de la programmation pour suivre le chemin d’une création, l’exploration d’un mythe, d’un collectage. Comprendre la richesse des répertoires, des ressources, des symboles. Découvrir la diversité des arts de l’oralité entre tradition et modernité, d’hier à aujourd’hui.

Rencontre Élodie Mora et discussion autour de Barbe Bleue

« Contes traditionnels revisités, quels nouveaux archétypes émergents ? »

Rendez-vous le lundi 23 novembre à 19h au Beaj Kafé, 51 rue Branda, Brest

Atelier d’initiation avec Elodie Mora

Cet Atelier d’initiation à l’art du conte est une invitation à se raconter et à raconter avec des objets. On pourrait appeler cela une sensibilisation au Théâtre d’Objets par le biais des Contes et des récits. Peut-être avez-vous une relation particulière avec des objets de famille ou d’autres glanés en brocante ? Raconter avec des objets, peut-être une expérience ludique et surprenante. Nous l’aborderons au travers de récits intimes ou d’histoires du répertoire.

Quelques consignes de circonstance : Chaque participant devra amener une histoire ou chanson et au moins 3 objets : un objet chargé d’un souvenir, un objet qu’il trouve beau, un objet qu’il n’aime pas. Au vu des restrictions sanitaires, le travail se fera individuellement en s’appuyant sur la force du groupe. Selon le nombre de participants, nous pourrons envisager un petit travail d’écriture rapide sur des micros-saynètes de 5 min grand maximum.

L’idée d’un déroulé :
– Accueil avec café-thé et chacun son gobelet (à la mode Covid)
– Présentation de sa démarche, du déroulé, ainsi que de vos démarches individuelles
– Petit échauffement corporel-vocal léger
– Tour de présentation de la matière amenée (objets-histoires-chants) : Mise en lumière de la singularité + pointer l’émergence d’une matière narrative.

Si le temps le permet, il serait intéressant de mener les participants jusqu’à une micro-écriture de maximum 5 min sur leur rapport avec l’objet choisi.

Programme non exhaustif, donné à titre indicatif. Le contenu évoluera avec le groupe sur le moment…

Jeudi 26 novembre de 14h à 18h. Tous niveaux, lieu à confirmer. 8 à 10 participants maximum. S’il y a moins de 8 inscrits, cet atelier risque d’être annulé.
Tarif : 25 euros.
Inscriptions au 02 98 33 27 39 ou contact@adao.net





Une soirée particulière


Et si vous veniez avec un partenaire particulier mercredi 2 décembre ? Mais ne vous emballez pas, il n’est pas question ici de ressortir les standards des années 80, mais plutôt de glisser dans les entrailles du Vauban le temps d’une soirée.

LUIGI RIGNANÈSE
Une langue, un ailleurs (à 20h30)
Ou l’étonnement d’un conteur face aux langages. Lors de cette rencontre, Luigi Rignanese racontera quelques contes et chansons. Il partagera son parcours semé d’embûches pour réunir en lui deux cultures et trois langues. Il évoquera les implications philosophiques et politiques induites par les pouvoirs de la Langue ou plutôt des Langues. Comme dans les histoires, le trésor trouvé au bout de sa quête est plus savoureux, partagé.


NOLWENN CHAMPAGNE
La Femme tatouée (à 18h30)

En 1904, à l’exposition universelle de Saint Louis, Missouri. Géronimo subit les regards curieux, planté devant un tipi durant des mois, on goûte pour la première fois de la barbe à papa… Et Gus, le tatoueur tatoué 254 fois, rencontre la belle Maud. La Femme tatouée retrace la vie de Maud Stevens Wagner, première femme tatoueuse, a intégrer la troupe de Buffalo Bill. Le parcours initiatique d’une femme exceptionnelle, de l’adolescence à la mort, dans une Amérique des grands espaces. Le récit mêle le rêve à la réalité pour nous faire chevaucher à travers le temps et pour faire souffler en chacun le vent de la liberté d’être soi.

Rendez-vous mercredi 2 décembre au Vauban
Adultes et adolescents
7 € une séance / 10 € les deux


APPEL À PROJET pour l'édition 2021
Avec cette soirée particulière, l’association initie un temps dédié à la découverte d’artistes régionaux émergents. L’occasion de renforcer notre soutien aux artistes et de lancer un nouveau rendez-vous sur le festival Grande Marée. Retrouvez très bientôt les critères et conditions de participation pour 2021 sur ce site !

Nouveau partenariat avec Passerelle, centre d’art contemporain

MATTHIEU EPP : « Les runes d’Odin »
Mythologie, musique électronique et jeux vidéo. Version prototype.


Dans la mythologie nordique, les dieux et les géants se livrent une bataille continuelle depuis la création du monde. Pour repousser les géants et dominer le monde, Odin s’est suspendu pendant neuf jours à l’arbre Yggdrasil, espérant acquérir la connaissance et la puissance des runes. Ce spectacle en phase d’expérimentation articule récits mythologiques, musique et jeu vidéo, donnant la possibilité au public de faire évoluer le destin des dieux en fonction de leurs choix et de leur habilité. Venez tester le concept et découvrir ce spectacle en cours de création.

Tout public à partir de 10 ans • Samedi 21 novembre – 16h00

DIDIER KOWARSKY : « Interactive universelle »
Visite-conférence décalée

Selon une information tout à fait fantaisiste, il semble qu’un réseau international de chercheurs a pu déterminer que la visite d’une exposition d’art produit, par l’interaction personnelle de l’observateur avec chaque œuvre, l’onde interactive universelle (en anglais ICW pour Interactive Cosmic Wave). Celle-ci, s’ajoutant à celles émises par les visiteurs d’autres expositions, reliés dans le temps et l’espace par l’exercice d’une observation attentive, serait de nature à préserver un certain équilibre primordial, terrestre et cosmique.

Tout public à partir de 8 ans • Mardi 1er décembre – 18h30

Ouverture du festival

« Hyène » avec Myriam Pellicane


À travers les histoires de Léonora Carrington et le costume-masque de Malika Mihoubi, La Pellicane revient chasser dans la réalité trouble et luxuriante de son adolescence



Une intrusion au milieu d’un plat de petits fours, un voyage juteux à travers les passions dangereuses où se mélangent humour, poésie et animalité gothique. Dans ce tunnel intime, le monde apparaît avec une précision hallucinée. Il dissimule mal l’odeur sauvage sous l’ammoniaque : magie animale, magie noire, l’ex-punk se décale pour mieux voir. Elle suit à la trace La Hyène aux mille visages pour pratiquer l’outrage et le rêve orfèvre chez les rebelles de tous poils. Ça parle des êtres humains, ça met le doigt sur leurs peurs, leurs conformismes, leurs afflictions. Ça donne envie d’être libre ! Léonora Carrington, artiste surréaliste ancienne compagne de Max Ernst, est aristocrate et rebelle. Ses contes rêvent avec insolence d’une mutation de soi et du monde, dans un univers stupéfiant de magie terrifique et féminine.Myriam Pellicane grandit en Algérie au milieu des maisons bombardées, des ports engloutis, des cimetières. Plus tard, elle aime les lieux interdits, les Sex Pistols, la scène. Performeuse de la parole, elle bouscule les manières pour réinventer des formes, dépecer les histoires mémorables pour leur donner un nouveau souffle.

Tout public • À partir de 14 ans Tarif : 10 €
Mardi 24 novembre à 20h00 / Le Mac Orlan
Renseignements : 02 98 33 27 39 ou contact@adao.net
Réservation fortement recommandée sur HelloAsso  : https://cutt.ly/agxrevM

Séances au musée des beaux arts et de la Marine !

Élodie Mora avec « Moby Dick »

Une version très personnelle, mise en boîte et sans amarres, de l’insensée quête du capitaine Achab à la poursuite de Moby Dick.« Passez avant tribord ! Obliquez vers bâbord ! ».Les aventures des mers dépassent l’entendement et les récits les plus fantastiques que l’on connaisse. Imaginez cet équipage de chevaliers des mers, plein d’orage et de tempête, affrontant l’immensité. On est au tout début et à la toute fin du monde.

Familial • À partir de 7 ans . Rendez-vous dimanche 29 nov. à 14h30 et  à 16h
Au musée des Beaux arts, Brest
Tarifs : 4 / 6 € – Inscription obligatoire : 02 98 00 87 96

Alice Duffaud avec « L’homme à la rame, les galères d’Ulysse »

C’est un vieux qui est arrivé un jour, à pied, devant chez moi. Sur l’épaule, il portait un vieux machin en bois. Il m’a demandé ce que c’était. J’ai dit : « Une rame. Pourquoi ? ». Découragé, il s’est assis, et il m’a raconté sa vie, son Odyssée. De Polyphème à Nausicaa, tout y est passé. Car ce vieil homme, ce héros errant, c’était Ulysse, roi d’Ithaque. Des trucs comme ça, ça n’arrive qu’une seule fois…

Tout public • À partir de 7 ans .  Rendez-vous dimanche 22 novembre à 18h30
Au musée national de la Marine, Brest
Tarif : 5 / 10 € – Réservations : 02 98 37 75 51

JEAN-MARC Derouen avec « Contre vents et marées»

Ils étaient trois. Trois marins pris dans la tempête au large de la baie des trépassés. Il est alors question de passeur, de vaisseau fantôme, d’Ankou, d’amour impossible, de sirènes ou de génies. De sardinières, de Morganez et de marins, réels ou imaginaires.Musée national de la Marine – Château de Brest

Tout public • À partir de 8 ans – Rendez-vous dimanche 29 novembre à 18h30
Au musée national de la Marine, Brest
Tarif : 5 / 10 € – Réservations : 02 98 37 75 51

Scène ouverte de la Grande Marée

Vous avez une histoire derrière l’oreille ? Votre langue vous démange ? Alors venez partager cette envie lundi 30 novembre  à 18h30 au café « Au coin d’la rue » rue Saint Malo à Brest !
Un moment convivial ouvert à toutes et à tous, sans limite d’âge. Vous aurez une dizaine de minutes pour conter et toute la soirée pour écouter.


Ce moment est proposé par l’association Mille et29 contes
Participation libre mais nécessaire
Renseignements et inscriptions : 06 76 25 34 20