Ouverture du festival

Hyène

Myriam Pellicane

À travers les histoires de Léonora Carrington et le costume-masque de Malika Mihoubi, La Pellicane revient chasser dans la réalité trouble et luxuriante de son adolescence..

Tout public • À partir de 14 ans
Une intrusion au milieu d’un plat de petits fours, un voyage juteux à travers les passions dangereuses où se mélangent humour, poésie et animalité gothique. Dans ce tunnel intime, le monde apparaît avec une précision hallucinée. Il dissimule mal l’odeur sauvage sous l’ammoniaque : magie animale, magie noire, l’ex-punk se décale pour mieux voir. Elle suit à la trace La Hyène aux mille visages pour pratiquer l’outrage et le rêve orfèvre chez les rebelles de tous poils. Ça parle des êtres humains, ça met le doigt sur leurs peurs, leurs conformismes, leurs afflictions. Ça donne envie d’être libre ! Léonora Carrington, artiste surréaliste ancienne compagne de Max Ernst, est aristocrate et rebelle. Ses contes rêvent avec insolence d’une mutation de soi et du monde, dans un univers stupéfiant de magie terrifique et féminine.Myriam Pellicane grandit en Algérie au milieu des maisons bombardées, des ports engloutis, des cimetières. Plus tard, elle aime les lieux interdits, les Sex Pistols, la scène. Performeuse de la parole, elle bouscule les manières pour réinventer des formes, dépecer les histoires mémorables pour leur donner un nouveau souffle.

Mardi 24 novembre à 20h00 / Le Mac Orlan Tarif : 10 €
Renseignements : 02 98 33 27 39 ou contact@adao.net

Réservation fortement recommandé sur HelloAsso  : https://cutt.ly/agxrevM