Autour d’un repas

Après le spectacle « Dingue de pognon » de Jacques Combe, la MPT du Valy-Hir prolongez la soirée autour d’un repas préparé par les bénévoles du quartier.
Chaque année la convivialité et la bonne humeur sont au rendez-vous de cette soirée chaleureuse.

Rendez-vous vendredi 22 novembre à 18h30 pour le spectacle «Dingue de pognon »

Jacques CombeArgent, fric, tune, pèze, oseille, flouze… De nos jours comme autrefois, l’argent est au-dessus des hommes et des lois, il est le maître inexorable, incontesté et tyrannique. C’est l’arbitre tout puissant qui fait d’un coupable un innocent. Il fait naître autour de lui des dévouements et des sentiments que rien n’explique. Les histoires rassemblées dans ce spectacle témoignent d’une grande diversité de situations face à la fortune ou à la misère, des pouvoirs que donne l’argent et des comportements qu’il génère.

Public : ados de plus de 12 ans et adultes
Tarif : spectacle seul : 5 €  – Spectacle et repas : 12 €  sur réservation obligatoire –  02 98 45 10 95.

Ateliers d’initiation

3 ateliers de pratiques sont proposés sur le temps du festival, simplement pour découvrir le plaisir de raconter ou pour se perfectionner aussi ! C’est le bon endroit pour tenter, oser, explorer, se laisser aller.
Ces ateliers s’adressent à tous : parents, grands-parents, conteurs amateurs, bénévoles d’association, professionnels de la lecture publique, passionnés…

 

 

Découvrez les 3 ateliers programmés cette année3 ATELIERS CONTE – GRANDE MAREE 2019

ATELIER N°1
ANNUKKA NYYSSÖNEN
Première initiation à l’art de conter

Comment prend-t-on la parole sur scène pour raconter des histoires ?
Qu’est-ce qu’on fait de son corps ?
Comment éviter d’être paralysé par le trac ?
Comment oser lâcher le livre et donner vie aux contes ?

Cet atelier vous propose, le temps d’un après-midi, d’apprivoiser la prise de parole contée.

Au programme :

* Des jeux collectifs d’échauffement et d’improvisation pour délier les langues et l’imaginaire
* Des échanges autour de la pratique de la scène
* Initiation au « donner à voir » des images dans les histoires.

Programme non exhaustif, donné à titre indicatif. Le contenu évoluera avec le groupe sur le moment…

ATELIER N°2 :
JACQUES COMBE
(RE)Découvrir l’art de conter

Conter est un paradoxe. Si le conte est universel il ne peut se transmettre que par une parole personnelle.

Ce que nous donnons à vivre en contant, c’est ce que nous vivons nous-mêmes au moment de conter. Nous nous approprions intimement le récit, nous le nourrissons de notre propre imaginaire, nous l’habillons de nos propres images, de nos propres mots, nous le vivons dans notre corps, nous le faisons vibrer par notre voix et notre souffle.

Ce stage a pour objectif de :

*  Développer son expression orale et corporelle ainsi que son imaginaire
*  créer son chemin personnel dans un récit et y mettre sa propre parole…
*  Apprendre à raconter de manière « vivante » et avec une présence tranquille.

Il y aura des exercices d’improvisation, un travail corporel et rythmique.

Important : Il sera demandé aux stagiaires de présenter un conte de max. 5 min.

Sources possibles : « Les contes Zen » (diverses éditions existent) / « Le Cercle des menteurs » aux éditions POCKET n°10567 de J. Claude Carrière / « Contes philosophiques du monde entier » Pocket n° 13963 de J. Claude Carrière la collection / «365 contes… » de Muriel Bloch.

Prévoir des vêtements souples pour bouger.

ATELIER N°3
CATHERINE PIERLOZ
L’histoire entre en scène en même temps que le conteur !

Lors de ces quelques heures d’atelier conte je voudrais expérimenter avec les stagiaires tout ce qui se joue au moment de l’entrée en scène.

C’est un moment de grande fragilité et d’importance capitale : on s’y situe à l’intersection parfaite entre soi (tel qu’on est à ce moment-là), son conte (dont le chemin se profile déjà en arrière-plan), et le public (quelle vibration particulière dégage-t-il ?).

En fonction de ce qu’on vient raconter, notre présence est modifiée. On raconte dès qu’on apparaît sur scène. Nous nous éprouverons dans des mises en contexte. Nous prendrons conscience de tout ce qui émane du conte alors qu’il est encore silencieux. Nous trouverons en nous des ressources pour « entrer en danse » avec le public. Pour que cet atelier soit profitable au maximum, il est nécessaire que les stagiaires viennent avec un conte déjà inscrit à leur répertoire ou un conte suffisamment mûri et rêvé.

S’INSCRIRE AUX ATELIERS D’INITIATION :

Rencontres

Des rencontres, des échanges, des discussions…

Super ! Mais ça sert à quoi ? Des instants de rencontre et de partage dans le prolongement de la programmation du festival ; suivre le chemin d’une création, l’exploration d’un mythe, d’un collectage. Comprendre la richesse des répertoires, des ressources, des symboles. Découvrir la diversité des arts de l’oralité entre tradition et modernité, d’hier à aujourd’hui.

ANNUKKA NYYSSÖNEN

Autour de Cauquemare, les récits effrayants d’hier et d’aujourd’hui

Lundi 18 novembre – 18h30 – Beaj Kafé -Entrée libre, consommations possibles

 

 

 

CATHERINE PIERLOZ

La parole toujours réinventée – Cassandre : entre mythe et actualité

Lundi 25 novembre – 18h30 – Beaj Kafé- Entrée libre, consommations possibles.

Deux autofictions à la Maison du Théâtre !

Lydie LE DOEUFF – ANTICYCLONE

Auto-f(r)iction familiale autour de la guerre d’Algérie.

Théâtre, récit

Découvrant à l’âge adulte qu’elle ne sait rien sur les origines pieds-noirs de sa famille, une jeune femme se lance dans une enquête à rebondissements.

En se basant sur les témoignages de sa grand-mère, de sa mère et de ses oncles, la comédienne Lydie Le Doeuff interprète tour à tour et non sans humour tous les personnages et transforme la scène en un grand terrain de recherche. Plus elle pose des questions, plus les silences se font pesants. Du silence naît le fantasme, le sentiment d’un immense secret impossible à révéler. Au fur et à mesure que son enquête avance, sa propre histoire s’éclaircit et elle trouve l’apaisement. L’histoire de l’Algérie, quant à elle, se complexifie et se repose alors la question de la mémoire collective et de la transmission : comment se construire si la société n’admet pas cette part sombre de la colonisation française ?

Causerie en présence de l’équipe artistique à l’issue de la représentation du mercredi.

Public : Ados, adultes – à partir de 14 ans
Rendez-vous : Mardi 26 novembre à 19h30 & Mercredi 27 novembre à 19h30 au Studio René Lafite – La Maison du Théâtre – Réservation 02 98 47 99 13
Dans le cadre du partenariat avec la Maison du Théâtre :1 spectacle :  13 € / 2 spectacles : 20 €

 

 

Fred DUVAUD – TANUKI ET KITSUNE, une histoire française

Auto-fiction familiale rétrogeek.
 

 

Comment faire réapparaître un grand-père disparu durant la guerre d’Indochine ? C’est la question que s’est posée Fred Duvaud, conteur singulier qui signe ici une autofiction familiale rétrogeek.

Quand un conteur biberonné aux animes japonais, au club Dorothée et aux films de guerre américains décide de partir sur les traces de son grand-père disparu en Indochine et qu’il n’a jamais connu, cela donne un spectacle atypique. Armé d’un piano-guitare, Fred Duvaud rejoue sur scène cette part d’enfance et d’adolescence des années 80 où il s’imaginait partir en expédition afin de retrouver son aïeul. Au gré de la correspondance que sa grand-mère à entretenu avec son époux, l’artiste déroule le fil d’une drôle d’histoire d’amour.

À la fin de sa vie, la grand-mère du conteur passait tout son temps à parler de cet officier qu’elle n’a connu que trois ans et dont elle a cherché toute sa vie à honorer le souvenir. Fred Duvaud a grandi avec cette histoire. Non pas l’histoire réelle mais celle(s) qu’il s’est construite(s) : son grand-père n’était pas « mort » mais il avait « disparu » en Indochine. S’il avait seulement disparu, c’est qu’on pouvait le retrouver. Quant à l’Indochine, c’est un pays qui n’existe plus sur les cartes. C’est un ailleurs indéfini : une planète, une jungle, un orient fantasmé.

Réservations 02 98 47 99 13 / http://www.lamaisondutheatre.com 
Public : à partir de 12 ans.
Rendez-vous vendredi 29 novembre à 19h30 au Stella – La Maison du Théâtre – Réservations au 02 98 47 99 13

 

Réservations et âges minima

Réservations conseillées !

Étant donné les capacités d’accueil limitées de certaines salles, il est indispensable de réserver ses places pour chacune des séances, même pour les spectacles gratuits. Les réservations sont à effectuer auprès des structures accueillantes dont les coordonnées téléphoniques figurent dans le calendrier des marées.

Adultes, ados et enfants, seul ou en famille ; voici une programmation éclectique pour tous ! Les indications d’âges indiquent que les récits peuvent plaire à tous, excepté aux enfants n’ayant pas l’âge requis.

Des âges minima

Pour chaque spectacle sont indiqués des âges minima, établis selon plusieurs critères (les thèmes, la durée, le langage, le contenu, …) et recommandés par les conteurs. Pour le plaisir et le confort de tous, nous comptons sur vous pour respecter ces indications, l’organisation se réservant le droit de refuser l’accès aux séances pour les enfants n’ayant pas l’âge requis.

Grande Marée 2019 / festival contes et récits

 

A vos agendas ! 

Le festival « Grande Marée », contes et récits se déroulera du 16 au 29 novembre 2019.

Le programme complet est disponible ICI : Programme_Grande_Marée_2019

Avec : Ria Carbonnez, Jacques Combe, Najoua Darwiche, Ladji Diallo, Coline Morel, Annukka Nyyssonen, Catherine Pierloz, Fred Pougeard… Mais aussi : Anne Borlée, Fred Duvaud, Clément Goguillot, Achille Grimaud et François Lavallée, Lydie Le Doeuff, Gérard Potier & Yann Quéré.

A très vite !

Création visuel : Nathalie Bihan.

 

 

 

 

 

 

 

Adresses des lieux de spectacles et transports pour s’y rendre !

Vous trouverez ici, les adresses complètes des lieux de représentation avec leurs accès en transport en commun (bus, tram et téléphérique).

Télécharger le document en format Word : Se déplacer

Télécharger sous format PDF : Se déplacer

Y aller en TRAM :

MJC de l’Harteloire – 39, avenue Clemenceau – 29200 BREST // Tram arrêt LIBERTE

Musée national de la Marine – Château – 29200 BREST // Tram arrêt CHÂTEAU

Le Mac Orlan – 65 rue de la porte – 29200 BREST // Tram arrêt MAC ORLAN

Le Vauban – 17, avenue Georges Clemenceau – 29200 BREST // Tram > arrêt LIBERTE

MPT du Valy-Hir – 1 rue des frères Goncourt – 29200 BREST // Tram > arrêt VALY HIR

Musée des beaux-arts – 24, rue Traverse -29200 BREST // Tram > arrêt SIAM

Centre Social de Pen Ar Créac’h – 13 Rue Professeur Chrétien – 29200 BREST // Tram > arrêt MENEZ PAUL

Médiathèque de l’Europe – 9 rue Sisley – 29200  BREST // Tram > arrêt EUROPE

Médiathèque Saint-Martin – Place Guérin – 29200 BREST // Tram SAINT MARTIN ou OCTROI

Médiathèque des Capucins -25 rue de Pontaniou – 29200 BREST // Tram > arrêt CHÂTEAU > LIGNE C TÉLÉPHÉRIQUE

Centre Social Horizons – 5, rue Sisley – 29200 BREST // Tram > arrêt EUROPE

 

Y aller en BUS :

Le Vauban – 17, avenue Georges Clemenceau – 29200 BREST // bus TOUTES LIGNES > arrêt LIBERTE

MJC de l’Harteloire – 39, avenue Clemenceau – 29200 BREST // bus, LIGNE 4 //arrêt HARTELOIRE

Centre Socioculturel Jean Jacolot – 64, rue Vincent Jézéquel – 29480 – LE RELECQ-KERHUON // bus LIGNE 11 > arrêt MEDIATHÈQUE

Maison pour Tous du Guelmeur – 30, rue Moncalm – 29200 BREST // bus LIGNES 5, 3 > arrêts GUELMEUR-EGLISE ou ESTIENNE D’ORVES

Maison de Quartier de Lambézellec – 30, rue de Coëtlogon – 29200 BREST // bus LIGNES 3, 5, 6, 7 > arrêt CHAPALAIN

Médiathèque de Bellevue – Place Napoléon III- 29200 BREST // bus LIGNE 5, 1, 9 > arrêt PATINOIRE

Médiathèque des 4 Moulins – 186, rue Anatole France 29200 BREST // bus LIGNE 1 > arrêt COSMAO PRETO

Médiathèque de Lambézellec – 8 rue Pierre Corre – 29200 BREST // bus LIGNES 5, 3 > arrêt PLACE DE BRETAGNE // LIGNE 7 > PLACE DES FFI

Médiathèque de la Cavale Blanche – Place Jack London – 29200  BREST // bus LIGNE

La Maison du théâtre – 12 Rue Claude Goasdoué – 29200 BREST // bus  LIGNE 3 > PLACE DES FFI

Espace Léo Ferré – 1, rue du Quercy – 29200 BREST // bus LIGNE 1 > PATINOIRE

Médiathèque de Saint Marc – Place Vinet – 29200 BREST // bus LIGNE 3 > arrêt SAINT MARC

Centre social les Amarres (Keredern) – 4 rue Messager – 29200   BREST // bus LIGNE 3 > arrêt GRÉTRY

Centre Culturel Alizé – 90 Rue Commandant Challe – 29490 GUIPAVAS // bus LIGNE 12 > arrêt AWENA

Médiathèque Anjela Duval – Rue Louis Nicolle – 29470 PLOUGASTEL-DAOULAS // bus LIGNE 8 > arrêt CHAMP DE FOIRE

Centre Culturel François Mitterrand – Place Anjela Duval 29280  PLOUZANÉ // Tram > arrêt PORTE DE PLOUZANÉ + bus LIGNE 15 > arrêt CHÂTEAU

Espace Roz Valan – Roz Valan – 29820 BOHARS // bus LIGNE 9 > arrêt PETITE GARE

ALSH les petits meuniers – Rue de Brecon – 29850 GOUESNOu // Tram > arrêt porte de Gouesnou + bus LIGNE 16 > arrêt CHÂTEAU

Centre Culturel Agora – 79 Rue Charles de Gaulle – 29820 GUILERS // bus LIGNE               10 > arrêt ÉGLISE

L’Astrolabe – Rue Vincent Jézéquel – 29480 LE RELECQ-KERHUON // bus LIGNE 11 > MEDIATHÈQUE

 

PLUS LOIN…

Château de Kergroadez – 29810 BRELES

Le Champ de foire – Rue du Penquer – 29860 PLABENNEC

Bibliothèque – Route de Saint-Renan – 29810 PLOUARZEL

Espace Kéraudy – 12 rue du Stade – 29217 PLOUGONVELIN

Médiathèque les Trésors de Tolente – Rue d’Armorique – 29880 PLOUGUERNEAU

Le Family – 2 rue de la Petite Palud – 29800 LANDERNEAU

Médiathèque Le Vilaren – Rue de Dixmude – 29460 LESNEVEN