Festival « Grande Marée » – contes & récits – du 18 novembre au 1er décembre 2017

 

Le festival de contes et récits « Grande Marée » s’apprête a faire son retour cet automne !

Du 18 novembre au 1er décembre, une dizaine de conteurs s’installeront sur le Pays de Brest le temps du festival pour distiller, histoires, légendes, contes et récits ici et là…

Avec : Sabrina CHÉZEAU, Sophie CLERFAYT, Taxi-Conteur, Pierre DELYE, Matthieu EPP,Clément GOGUILLOT, Magda Lena GORSKA, Fiona MACLEOD, Pépito MATÉO, Karine MAZEL-NOURY, Mélancolie MOTTE, Christèle PIMENTA, Marien TILLET, Olivier VILLANOVE & David WAHL.

 

LE PROGRAMME A TÉLÉCHARGER ICI

Le calendrier détaillé à télécherger ici

 

 

 

Publicités

Ouverture du festival – mardi 21 novembre

PÉPITO MATÉO

Saturne (Nos histoires aléatoires)

Enfiler le costume d’un autre, vivre ses rêves en vrai ou s’inventer des destins singuliers, autant de scénarios que Pépito Matéo, éternel agité du verbe et des mots, a décidé de rassembler dans ce nouvel opus inclassable ! Des histoires urbaines, des histoires de vie et de mort, des histoires de hasard qui s’inventent leurs propres trajectoires au gré de rencontres fortuites, d’étranges coïncidences, de carrefours de la mémoire et de rendez-vous manqués. Il est question du temps : le temps des choses, le temps d’aimer, le temps de vivre… Le conteur s’autorise toutes les sorties de route pour mieux retomber sur ses pieds, sa langue acérée oscillant toujours entre humour et poésie pour mieux toucher au cœur. C’est un récit plein d’humanité qui résonne en nous comme une petite musique connue impossible à remettre. Des histoires gigognes dont on se délecte avec gourmandise jusqu’à la révélation finale.

 Tout public – À partir de 10 ans / 1h10 / Tarif : 10 €

Mardi 21 novembre à 20h00 / Le Mac Orlan

Réservations : contact@adao.net / 02 98 33 27 39


Réservation en ligne

 


 

Atelier d’initiation à l’art du conte

La voix du conteur

Par Magda Lena Gorska

Samedi 25 novembre – de 14h00 à 18h00

Lieu : 29200 BREST (détail du lieu à venir)

Tous niveaux – Tarif : 25 € 

La voix est l’outil essentiel du conteur, son instrument de musique.

Trouver sa voix et savoir s’en servir est primordial pour pratiquer cet art. Ce petit atelier de sensibilisation nous permettra d’aborder ensemble quelques questions :

  • Comment élargir la palette de nuances de sa voix quand on raconte ou quand on lit à voix haute un conte ?
  • Comment trouver le rythme d’une narration, poser et tenir les silences ?
  • Comment introduire un refrain chanté dans une racontée ou une lecture ?
  • Comment s’amuser avec les dialogues ?

Nous chercherons ensemble, prenant comme matière de nos expériences, un conte court et bien connu par les participants (par ex Le petit chaperon rouge). Les exercices se feront en binômes et en petits groupes autour de 3 axes :

  • L’écoute pour identifier la musique de la parole, puis en modifier les paramètres vocaux : fréquence, intensité, timbre, débit, prosodie ;
  • Le chant : essayer de marier une chanson à une histoire, insérer un refrain, une formule répétitive dans un récit ;
  • Le rythme : travailler le rythme de la parole à partir d’une chanson ou un proverbe.

Public concerné : toute personne, débutante ou non, souhaitant raconter des histoires à un groupe d’enfants ou d’adultes. 

Détails et inscriptions : 02 98 33 27 39 ou contact@adao.net

Programme non exhaustif donné à titre indicatif. Le contenu évoluera avec le groupe sur le moment.


À propos de Magda Lena Gorska

Conteuse, musicienne et chanteuse, compose ses spectacles comme des partitions musicales. Elle est l’un des principaux initiateurs du renouveau des arts du récit en Pologne où elle a fondé, avec le groupe « Studnia O. », le Festival International de l’Art du Conte de Varsovie. En 2011, elle bénéficie du compagnonnage de Bruno de La Salle pour réaliser en français une épopée de Kiev « Le Chant du Rossignol Brigand ». Elle a participé à de nombreux festivals en France, en Pologne, en Suisse, en Espagne, au Canada, au Burkina Faso, en Grèce et en Arménie. Pour ses qualités musicales et son sens de la pédagogie, elle a été de 2011 à 2015 l’assistante de Bruno de La Salle pour son atelier Fahrenheit 451 au CLiO.

 

Un après-midi au château…

Une allée d’arbres, puis deux. Une première porte ; la cour pavée. Un escalier, deux autres portes et voilà que le château se révèle à la douce chaleur d’un feu de cheminée… Pour cet après-midi dédié à l’imaginaire, voici un spectacle spécialement sélectionné pour entrer en résonance avec ce lieu magique. On souffle sur les braises et les histoires se réveillent…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Matthieu Epp

Contes à Croquer

 

Parole, accordéon diatonique et flûte harmonique

Cric c’est une branche qui craque, Crac c’est le gravier qui crisse…
Un ogre avec ou sans bottes de sept lieues ça court vite, très vite !
Alors autant prendre de l’avance et préparer quelques tours dans son sac! Au menu de ces histoires : pourquoi dit-on? Ne reste pas là dans la marmite, tu vas fondre ! Les grands-pères mangent-ils encore des galettes, du beurre et de la confiture ? Et si l’on mange ses deux mains, que reste-t-il pour les jours suivants ?

Tout public • À partir de 6 ans

Samedi 18 novembre à 15h30 / Château de Kergroadez (Brélès)
Tarif : 5 € / 7 €
Réservations : 02 98 32 43 93
ou soisic@kergroadez.fr

Mélancolie Motte – Nanukuluk (19h30)

Mélancolie Motte

Nanukuluk

En partenariat avec la médiathèque de Landerneau
Mise en scène : Alberto Garcia Sanchez

Dans le Grand Nord, à l’intérieur d’une maison d’hiver, un bébé pleure. Il vient de naître et réclame un prénom. Au même moment, le cri d’une femelle ourse retentit sur la banquise. Les parents décident alors de le nommer Nanukuluk :  Petit Ours ! Mais dehors, l’Ourse a repéré l’odeur du bébé. Elle attend l’enfant, l’enlève et l’emporte dans la montagne.

Ce récit initiatique parle des traditions du peuple inuit, du choc de la modernité, du regard des autres et de la différence… C’est un appel au respect de la nature… Mélancolie Motte raconte avec émotion la belle histoire sauvage d’un enfant déchiré entre le monde animal et le monde humain. Dans son rectangle blanc pour unique décor, avec une gestuelle fine et des chants épurés, elle nous emporte dans la quête initiatique de tout un chacun : trouver le chemin d’être ce que l’on est, et prendre la liberté de le suivre.

« Avec une présence à faire fondre la banquise, Mélancolie Motte nous captive une heure durant, ses mots, tout simples, abordant un thème universel : trouver la liberté d’être ce que l’on veut être. » (Le Soir – Belgique)

Spectacle librement inspiré du film « L’enfant qui voulait être un ours », de Jannik Hastrup.

Tout public – À partir de 7 ans – 1H15 
Mardi 28 novembre à 19h30 (et non 20h30)
 Le Family – Landerneau
Tarif : 5 € / Réservations : 02 98 85 76 00


Olivier Villanove

le retour des rois d’Iran

(ou le jour où j’ai fêté mes 40 ans à Téhéran)

En partenariat avec la ville du Relecq-Kerhuon

Remonter le cours d’un voyage en Iran, rencontrer les rois persans… et se retrouver dans le petit théâtre du conteur-voyageur, à savourer un récit pimenté d’éclats sonores, visuels et poétiques.

 Comment parler d’un pays immense à l’histoire puissante et dont l’actualité est aujourd’hui quasi permanente ? Comment éviter le cliché ? Olivier Villanove mêle le récit fondateur de l’empire Perse au récit de sa propre découverte de l’Iran. Où l’on parle de religion, de nucléaire, de pétrole et de tous les enjeux géopolitiques qui agitent et secouent aujourd’hui notre planète, mais aussi de culture commune.

« Ali n°1 de Marseille me souhaite bon voyage et m’offre le livre des rois de Ferdowsi écrit au moment de l’invasion Arabe. L’importance de Ferdowsi pour les Iraniens est telle que si ce livre n’avait pas existé la nationalité iranienne et la langue persane auraient peut-être disparu. Je l’ai mis dans mon sac et je suis parti. Quand je suis rentré, on m’a proposé de faire un retour à partir de mon journal de bord. Raconter mon voyage, mon histoire. C’est à ce moment-là que je l’ai lu, le livre des rois. Ça a été comme une évidence : pour raconter ma petite histoire, j’avais la grande : l’épopée nationale iranienne.

Ça commence comme ça : je vous invite dans la Perse antique pour découvrir l’Iran d’aujourd’hui.  »

Ados, adultes / À partir de 14 ans / 1h20
Mardi 28 novembre à 20h30 / Astrolabe – Le Relecq-Kerhuon 
Tarif : 5€ / 8 € – Réservations : 02 98 28 61 31


Marien Tillet – Paradoxal

Marien Tillet

Paradoxal

En partenariat avec la Maison du Théâtre

« Je soupçonne l’un d’entre vous de rêver la situation que nous sommes en train de vivre. »

Et si la frontière séparant le rêve et la réalité était un territoire plus vaste qu’on ne le croit… Partant de cette hypothèse, la compagnie Le cri de l’armoire a imaginé cet étonnant spectacle-expérience aux allures de thriller labyrinthique.

Un rêveur lucide est conscient de rêver. Il peut même orienter ses rêves. Maryline, une jeune journaliste, se découvre cette aptitude. Pourtant elle ne peut aller au bout d’un rêve car, à chaque point culminant, elle se fait réveiller par la locataire du dessus qui fait les cent pas à 3 heures du matin. Quand sa voisine disparaît, les rêves disparaissent aussi. Les insomnies s’installent et s’allongent nuit après nuit. Épuisée et en manque de son activité onirique, la jeune femme rentre dans un programme scientifique d’étude des rêves. L’expérience dérape.

S’appuyant sur des procédés cinématographiques, Marien Tillet s’approprie ainsi les codes du thriller et livre une œuvre audacieuse qui tient en haleine du début à la fin.

Pour amateurs de spectacles inclassables et de créations atypiques. Un spectacle inédit sur le sommeil qui développe une narration vertigineuse et s’amuse à promener le public entre réalité et fiction.

 

Tarif : 12 € – Réservations 02 98 47 99 13 / www.lamaisondutheatre.com

Récit / Ados, adultes – À partir de 13 ans / 1h20
Vendredi 1 décembre à 19h30 / La Maison du Théâtre 
Billetterie : 02 98 47 99 13 ou www.lamaisondutheatre.com


 

 

Les rendez-vous au musée

Musée national de la Marine

Lieu d’embarquement pour destinations imaginaires…

musee-de-la-marine-_loig-pujol

Fiona Macleod – Contes de la mer et d’Écosse

Bordée par l’océan Atlantique et la mer du Nord, l’Écosse est un pays de marins, de navigateurs et de matelots. Des îles Orcades aux îles Hébrides, vous voyagerez de récits en récits dans la mythologie des Gaëls, celle des Vikings et dans les croyances qui ont nourri des générations d’Écossais. Peut-être aussi des récits de naufrages, des histoires de gardiens de phare et celles de leurs constructeurs. Et qui sait, une petite escale dans une usine de pêche à Aberdeen ?

Tout public – A partir de 8 ans / 1h10
Dimanche 19 novembre/ 18h30

Tarifs : 4.5 / 8 €
Réservations : 02 98 37 75 51

Sophie Clerfayt – Perles de liberté

L’histoire de la résistance d’un homme, Galanga, roi dans son pays, fait esclave à Vila Rica au Brésil, redevenu roi en terre d’exil. Désormais mieux connu sous le nom de Chico Rei, le roi de la liberté. Le récit s’ancre dans la réalité historique et concrète de la traite des esclaves au Brésil au 18e siècle. Enraciné dans sa tradition, Galanga ouvre une voie vers la liberté en observant le nouveau monde qui l’entoure. À travers ce périple, la réalité de la condition des esclaves est dépeinte : le déracinement, la traversée dans les bateaux négriers, toutes les épreuves et les humiliations de la condition de l’esclavage, jusqu’à la possibilité d’une liberté retrouvée.

Ados, adultes – A partir de 12 ans / 1h10
Dimanche 26 novembre/ 18h30

Tarifs : 4.5 / 8 €
Réservations : 02 98 37 75 51


Musée des beaux-arts

Déambuler entre les œuvres, des histoires dans les oreilles pour voir différemment. Cette année les animaux de tous poils se partagent la vedette !

 

Karine Mazel-Noury – Histoires pas si bêtes

 

 

Karine aime se laisser inspirer par les musées. Les toiles prennent vie, les personnages et les paysages s’animent sous l’effet de la parole. Pour cette visite contée, les animaux seront vos guides. Vous apprendrez entre autres, comment le chien est devenu le meilleur ami de l’homme et découvrirez que le lion n’est pas toujours le roi… du courage !

 

Familial / à partir de 5 ans / 1h00
Dimanche 19 novembre à 14h30 et 16h30

Tarifs : 4 / 6 € – Réservations : 02 98 00 87 96

Matthieu Epp

Merci de vous être déplacé

histoires de migrants

(Récit, objet et musique)

C’est la nuit.

Au sommet d’une dune balayée par le vent, ils attendent, couchés à même le sable. Des hommes, des femmes et quelques enfants. Immobiles et silencieux face aux vagues. À bien la regarder, ils se disent que la méditerranée, elle n’est pas si grande que ça finalement. Que peut-être eux aussi, cette nuit, avec un peu de chance, ils allaient enfin pouvoir passer… Là-bas, de l’autre côté…

Ces récits d’immigrés clandestins témoignent de ce qu’ils ont vécu en quittant leur pays pour échapper à la guerre ou la misère et dépasser les frontières. Le voyage commence sur un rivage où les migrants attendent le signal du passeur pour embarquer. Ce soir ils vont passer et très vite tout peut basculer.

 Samedi 18 novembre à 20h30 / Tarif : 3 €

Espace culturel Armorica – Plouguerneau

Réservations : 02 98 03 06 34 / contact@espace-armorica.fr

Samedi 18 novembre / 20h30
Ados, adultes / à partir de 12 ans

L’Armorica – Plouguerneau / Tarif : 3 €
Réservations : 02 98 03 06 34


 

Une séance avec traduction en langue des signes

Les souliers mouillés

Sabrina Chézeau

Ce spectacle sera traduit en langue des signes par Anaïg Le Naou, interprète. 

 

Juanito vit seul avec son père qui, toutes les nuits, part pêcher en mer sur son petit bateau. Chaque matin, il vérifie que les gros souliers mouillés de son papa sont là, preuve que ce dernier est rentré. Un matin, pourtant, les souliers sont absents… Un récit d’aventure, ponctué de rencontres cocasses et loufoques.

Tout public/ À partir de 7 ans / 55′
Mercredi 22 novembre à 18h30 / Auditorium des Capucins
Réservations : 02 98 00 87 40 / florence.jeorgelin@mairie-brest.fr

ou

Les conteurs et conteuses du festival 2017

Adama Adepoju, Taxi-Conteur

De père en fils, la parole a voyagé et la parole s’est posée sur les lèvres d’Adama Adepoju qui est devenu « Taxi-Conteur » !  C’est un magicien de la Parole et un véritable improvisateur qui nous plonge au cœur de l’Afrique et de ses mythes.

Paroles de Maquis (tout public – À partir de 7 ans) :
Dans le jargon d’Abidjan le maquis est un bistrot, un café, un restaurant. C’est l’arbre à palabres des temps modernes. Des histoires drôles, des contes traditionnels, des rumeurs, des plaisanteries coquines et épicées fusent de partout. C’est la rébellion de la parole. Dans le maquis tout est possible, tout est dit.

Abobo SOS (tout public – À partir de 7 ans) :
Il était né dans le quartier SOS d’Abobo, commune populaire du district d’Abidjan en Côte d’Ivoire. Comme la plupart des familles de ce quartier, la sienne était très pauvre. Pour vivre, il fallait se battre ; le système « D » prenait tout son sens, la débrouillardise n’avait pas d’âge !

Ama, la belle aux dents de diamants (familial – Dès 5 ans) :
Ama est une jeune fille à la beauté inégalée sur terre, sous terre, et dans les cieux…Une beauté cependant peu banale puisque Ama n’a pas de dents.

Conteur d’eau (tout public –  À partir de 5 ans) :
« C’est au bout de l’ancienne corde qu’on tisse la nouvelle « . C’est donc au bout des récits et contes tirés du patrimoine oral traditionnel que Taxi-conteur va nouer son souffle pour chanter, raconter, parler l’eau…

 

Sabrina Chézeau

Son univers s’affirme dans un tissage subtil entre récits de vie, contes traditionnels slam-poésie et où le merveilleux s’inscrit dans le quotidien qui nous entoure.

 La Sauvage (tout public – À partir de 10 ans) :
Au fil d’un été dans les tréfonds de la Creuse, une adolescente en crise boutonnière trouve l’envol et s’initie aux mystères de la vie adulte. Elle vient, comme un courant d’air, amener la joie, l’insolence et la couleur dans les murs blancs de l’hôpital où vit sa mémé. Un spectacle drôle, touchant et tendre qui questionne notre peur de la différence et de la folie

Les souliers mouillés (tout public –  À partir de 7 ans) :
Juanito vit seul avec son père qui, toutes les nuits, part pêcher en mer sur son petit bateau. Chaque matin, il vérifie que les gros souliers mouillés de son papa sont là, preuve que ce dernier est rentré. Un matin, pourtant, les souliers sont absents… Un récit d’aventure, ponctué de rencontres cocasses et loufoques.

À l’envolée (familial, jeune public – À partir de 5 ans) :
Selon l’envie, selon l’instant, selon vous, selon le moment, selon des petits ou des grands, selon l’humeur, selon le temps, naît un mot, naît une histoire, à l’intuition ou au hasard. On verra bien, c’est excitant de ne pas toujours tout savoir !

 

 Sophie Clerfayt

Elle raconte comme elle aime. Et elle aime le waterzooi, l’humour, la poésie, les frissons, le rouge, les histoires tendres, les champs de coquelicots, le feu de bois, les points de suspension, un bon verre de vin et les bonbons à la violette.

Femmes du nord et Cuberdon (À partir de 12 ans) :
Portraits de femmes nées en terre du chicon ; des femmes qui aiment la vie, les hommes et la liberté. Des femmes qui aiment manger des cuberdons. Des portraits de femmes dans la joie, la simplicité et la truculence belges, des femmes qui osent s’affirmer et s’épanouissent là où elles trouvent leur liberté.

Auprès de mon âne je vivais heureux (À partir de 6 ans) :
L’âne, perçu tantôt idiot, tantôt têtu, a mauvaise réputation. Pourtant il est malicieux, audacieux et joyeux. Et oser être âne rend heureux ! Une invitation à ne pas trop se prendre au sérieux et à se montrer tel que l’on est. Tout simplement !

Bottines à lacets rouges ! (jeune public – À partir de 5 ans) :
Mes bottines à lacets rouges ont beaucoup voyagé. Elles ont rapporté de tous les coins du monde des contes salés par les vents et des histoires aux odeurs de vanille et de papaye. Elles ont rapporté la sagesse des fourmis, des chants de grenouilles et le silence de la neige.

Perles de liberté (À partir de 12 ans) :
Récit d’esclavage et de résistance au Brésil.
L’histoire de la résistance d’un homme, Galanga, roi dans son pays, fait esclave à Vila Rica au Brésil, redevenu roi en terre d’exil. Désormais mieux connu sous le nom de Chico Rei, le roi de la liberté. Le récit s’ancre dans la réalité historique et concrète de la traite des esclaves au Brésil au 18e siècle. Enraciné dans sa tradition, Galanga ouvre une voie vers la liberté en observant le nouveau monde qui l’entoure. À travers ce périple, la réalité de la condition des esclaves est dépeinte : le déracinement, la traversée dans les bateaux négriers, toutes les épreuves et les humiliations de la condition de l’esclavage, jusqu’à la possibilité d’une liberté retrouvée.
 

Pierre Delye

Ce conteur du Nord de la France compose avec les mots pour trouver l’histoire juste. Son répertoire, essentiellement composé de contes et légendes traditionnels, s’est ouvert au fil du temps aux récits de vie comme aux récits contemporains.

Vol de 1ère classe (À partir de 12 ans) :
Des histoires de voleurs : des adroits, des malhabiles, des ratés et des réussis. Ceux qui ont du panache, de l’élégance, du respect. Mais pas de minables : ni braqueurs de petites vieilles, racketteurs ou financiers de haut vol ! On rencontrera ainsi ceux qui passent des heures à peaufiner un plan parfait afin que leur fric-frac soit aussi inratable que le Titanic était insubmersible ! Et au milieu de tous ceux-là, Marie-Thérèse, justicière du quotidien et redresseuse de torts.

La tournée des grands contes (À partir de 10 ans) :
Vivre selon ses moyens est parfois un manque d’ambition alors, plutôt que celle des grands ducs, vivons la tournée des grands contes. Autour d’un conte choisi pour son poids de fantaisie et sa capacité d’émerveillement se grefferont d’autres histoires. Un moment de partage comme un voyage ou un repas en belle compagnie.

Les aventures incroyables (et pourtant vraies) d’Archibald (jeune public – À partir de 7 ans) :
Connaissez-vous Archibald le lutin ? Non ? Tant mieux pour vous ! On a rarement vu pire farceur, blagueur dans le monde du petit peuple où pourtant il n’y en a jamais manqué ! On l’avait pourtant prévenu  » Un jour, Archibald, tu feras la farce de trop et ce jour-là… ».

 

Clément Goguillot

Conteur mais également cuisinier, il est passionné de mots comme des mets dont il parle… Sa parole est pleine de gourmandise et de la sensualité des cuisiniers qui parlent de leurs créations avec passion.

Petits contes zen (familial – À partir de 5 ans) :
Le Zen, ce n’est pas pour les enfants… C’est déjà compliqué pour les adultes ! Pourtant, c’est aussi léger que sérieux, il s’agit juste d’une posture au monde.  Et si les enfants l’entrevoyaient mieux que les grands ? Une sélection d’histoires pour un temps de respiration pétillant et d’initiation ludique à l’ancestrale sagesse d’Orient.

Laissez-moi vous conter recettes (À partir de 12 ans) :
Textes et recettes sur la cuisine, la gastronomie et les vieux grimoires. Lire des recettes, c’est l’amorce de la gourmandise et de la poésie. Poètes et littérateurs ont chanté les plaisirs de la chère, de la table, du temps partagé, mais aussi cet obscur temps de la magie des fourneaux. « Si vous n’êtes pas capable d’un peu de sorcellerie, ce n’est pas la peine de vous mêler de cuisine ». (Colette)

Goûter conte (tout public – À partir de 7 ans) :
Autour d’un goûter qui peut rappeler l’enfance ; conter et donner à sentir, à manger pour passer de la saveur des mots à l’évasion des papilles. En suivant un caravanier, partez à la découverte du monde des épices, ses mystères et ses secrets, ses guerres oubliées ainsi que les contes et légendes qui s’y rapportent. Certains ont même écrit que le poivre était le moteur du monde !

Karine Mazel-Noury

Artiste curieuse et audacieuse toujours en quête de profondeur et de légèreté. Une artiste en mouvement, toujours en quête de liberté et de sens.

Destins (tout public – À partir de 6 ans) :
Deux contes merveilleux. L’un est d’origine tzigane et l’autre est la version des frères Grimm de Peau d’Âne.  Le premier met en scène un jeune garçon tzigane qui cherche sa place dans le monde. Il devra affronter le racisme, la malveillance et la malhonnêteté avant d’accéder au bonheur grâce à ses qualités de cœur. La seconde histoire nous parle d’une princesse que son père veut épouser. Elle devra quitter le royaume et, agissant pour sa vie, acceptera les épreuves et relèvera les défis de l’existence.

Magda Lena Gorska

Chanteuse et conteuse, elle imprègne sa narration de chants polonais, ukrainiens, russes, yiddish, arméniens… Polonaise, elle apprivoise le français avec humour et joue avec sa langue maternelle pour assaisonner ses histoires. 

Le dragon de Cracovie et autres contes polonais
(
À partir de 6 ans) :
Entre parole et chant, Magda Lena Gorska, nous dévoile quelques joyaux du trésor caché des contes polonais. Comment un jeune cordonnier a-t-il vaincu le dragon de Cracovie ? Comment une jeune fille a-t-elle fait tourner les cornes d’un diable ? Pleines d’humour et de poésie, ces histoires bien rythmées nous remplissent d’espoir et de joie.

Qui a peur de Baba-Yaga ? (jeune public – À partir de 5 ans) :
Contes et comptines Slaves. Rencontre avec Baba-Yaga dans sa cabane perchée sur une patte de poule…

Le chant du rossignol brigand (tout public – À partir de 10 ans) :
Chant épique contemporain
À l’est de l’Est, oubliés de tous, perdus dans l’ancienne Russie à Mourom, près de la Petite Centrale, vivait un vieil homme et sa femme. Ils n’avaient qu’un fils : Illia, paralysé depuis trente ans. Un jour surgissent trois étranges vieillards, trois pèlerins, trois mendiants. Ils entrent dans la pièce où Illia demeure immobile. Sourds à ses gémissements et à ses explications, ils lui demandent à boire. Et subitement Illia Mouromietz bondit. D’un coup, il renoue avec ses forces et redevient un homme debout ! Une fois sur ses jambes, il lui restera à accomplir son destin : délivrer la Russie du mal qui l’empoisonne et la paralyse comme Illia l’était lui-même. Commence alors l’épopée…

Dans un paysage de désolation, terni par des catastrophes nucléaires, Illia Mouromietz devient le symbole de la vie qui triomphe du désastre. L’histoire d’Illia Mouromietz est tirée d’une byline, chant épique traditionnel de l’ancienne Russie de Kiev. Cette composition verbale et musicale inspirée de la tradition des bardes russes révèle toute la beauté et la force poétique du texte.

 

 Christèle Pimenta

Retour à Closingtown (tout public – À partir de 10 ans) :
Accompagnement musical par Arthur Maréchal

Un désert… Une mine d’or, des chevaux, des révolvers et le classique nuage de poussière au crépuscule : le western ! Et là dans le décor apparaît « Closingtown », son espace infini et désertique, son soleil et ses buissons épineux… sans oublier le shérif, le patron du saloon, la jolie putain et l’indien muet.  Mais un western sans musique ne serait pas un vrai western !

 Après avoir voyagé pendant six longs mois, en allant plus loin que personne n’était encore jamais allé à l’ouest, à la recherche de forêts, de pâturages et de terres grasses, Johnny Mac Mahan et une poignée de colons sont tombés sur un filon d’or ! Gold ! Ainsi est née Closingtown, la ville qui n’existait sur aucune carte du monde ! Quand la rivière n’a plus rien donné, Johnny a disparu en emportant tout l’or. Closingtown est dead ce jour-là et le vent ne s’est plus arrêté de souffler. Il faudra attendre le retour de Lizzie, la girl la plus rapide de l’ouest, pour que la ville retrouve honneur et justice !

Rage dedans ! (familial – À partir de 5 ans) :
Lole ne fait jamais les choses à moitié : quand elle mange, elle dévore ; quand elle n’est pas contente, elle hurle ; et quand elle aime, elle s’envole ! C’est dans toutes ses démesures que vous apprendrez à connaître cette petite fille si particulière, convaincue que la Terre ne tourne pas sur elle-même, mais bien autour d’elle !